image

La vieille ville de Jérusalem (9 Juin 2008)

Visite de Jérusalem avec repas dans le quartier arménien. Visite de la vieille ville et des différents sites religieux : le mur des Lamentations, l'esplanade des mosquées, la Via Dolorosa et l'église du Saint-Sépulcre.

Jérusalem, quartier juif et quartier arménien


A une heure de route au sud-est de Tel-Aviv se trouve Jérusalem. Située au cœur des monts de Judée, à 800 mètres d'altitude, Jérusalem est devenue, en trois mille ans, le lieu saint de trois grandes religions monothéistes : judaïsme, islam et christianisme. La vieille ville de Jérusalem est constituée de quatre quartiers qui répartissent ses habitants selon leur confession religieuse.

Nous y arrivons vers 10h30 et nous nous stationnons du côté de la porte de Jaffa, une des huit portes qui percent les murailles de la vieille ville. Passé la porte, la rue de David nous mène vers le quartier juif. De là, nous quittons les rues touristiques pour des ruelles. Nous passons par le Cardo Maximus, une voie à colonnades datant du VIe siècle et traversant la ville du nord au sud. Nous voici ici en plein quartier juif avec ses hommes en noir, les cheveux en papillote, coiffés d'un chapeau de feutre ou d'une toque en fourrure, et marchant d'un pas rapide vers le mur des lamentations. Nous arrivons ensuite devant le mont du temple où se trouve l'esplanade des mosquées et à ses pieds le fameux mur. La chaleur est vraiment étouffante et la lumière est omniprésente, cela doit être difficilement supportable sous une toque en fourrure.

Le mur occidental ou mur des lamentations est révéré par les juifs pour sa proximité avec le Saint des Saints, situé sur le mont du Temple, qui est le lieu le plus saint du judaïsme. Il s’agit en fait d’un des quatre murs construits pour soutenir l’esplanade sur laquelle se dressait le Temple de Hérode. Pour accéder à la place devant le mur, il faut se soumettre à une fouille rapide et être vêtu décemment. Pour les femmes, seules les jupes longues et les pantalons sont autorisés, et on prête éventuellement un châle pour couvrir les bras et les épaules. Sur la place, nous prenons quelques photos mais rapidement une femme intervient : « Holy day! No photo! » Aujourd'hui est en effet un jour saint pour les juifs, il est donc interdit de prendre des photos, d'écrire ou encore de fumer sur la place… Pourtant, un homme portant la kippa est debout sur une chaise avec son appareil photo… Nous prenons quand même, discrètement, quelques clichés supplémentaires.

L’accès à l’esplanade des mosquées pour les non-musulmans est limité à certaines tranches horaires. Aujourd’hui, nous pouvons y accéder de 13h30 à 14h30. Comme il est 12h30, nous décidons d’aller déjeuner dans le quartier arménien à l’Armenian Tavern avant de faire la visite. Il s’agit d’un restaurant typique arménien, plein de charme, très décoré avec des voûtes et des mosaïques. De plus, il est situé en sous-sol, ce qui permet de bénéficier d’un peu de fraîcheur.

Jérusalem, Israel
Entrée dans la vieille ville de Jérusalem.

Le souk de la rue de David.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Ruelles du quartier juif.

Jérusalem, Israel

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel

Jérusalem, Israel

Appel à la prière sur le Mont des Oliviers.

Jérusalem, Israel
Vue sur les collines de Jérusalem.
Au loin, le mur de séparation israélo-palestinien.

Jérusalem, Israel

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Le Dôme du Rocher.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Le mur occidental ou mur des lamentations.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
L'Armenian Tavern dans le quartier arménien.

Jérusalem, quartier musulman et quartier chrétien


De retour dans le quartier juif, après quelques contrôles, nous empruntons une structure en bois qui permet d’accéder à l’esplanade des mosquées. Le lieu est particulier pour les musulmans car Jérusalem est la troisième ville sainte dans l’islam. C’est après la conquête arabe de Jérusalem en 638 que les musulmans ont érigé sur l’esplanade le Dôme du Rocher avec sa coupole dorée et ses mosaïques turquoise ; puis construit la mosquée Al-Aqsa dit la lointaine, avec sa coupole argentée. A peine le temps de visiter que nous devons quitter l’esplanade car il est l’heure de la prière, les musulmans s’empressent de rejoindre la mosquée.

Nous rejoignons ensuite la Via Dolorosa, le chemin que Jésus a emprunté avant sa crucifixion. La rue débute dans le quartier musulman et se termine dans le quartier chrétien. Elle comporte neuf des quatorze stations du chemin de Croix. La rue est un lieu de pèlerinage important pour les Chrétiens et les boutiques de souvenirs en tout genre y sont abondantes. Au cœur du quartier chrétien se trouve l'église du Saint-Sépulcre qui abrite les cinq dernières stations du chemin de Croix. L’église a été édifiée à partir du IVe siècle autour du lieu de la crucifixion et du tombeau du Christ.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
L'esplanade et la mosquée Al-Aqsa juste avant la prière.

Jérusalem, Israel

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Jérusalem, Israel Le Dôme du Rocher sur l'esplanade des mosquées.

Jérusalem, Israel
Pèlerins empruntant la Via Dolorosa.

Jérusalem, Israel
La station V, une des 14 stations du chemin de Croix.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel
Arrivée à l'église du Saint-Sépulcre.

La Pierre de l'Onction où le corps de Jésus fut préparé 
avant d’être inhumé.

L'Edicule du Saint-Sépulcre : le Tombeau du Christ.

Jérusalem, Israel Jérusalem, Israel

Alidade.eu Copyright © 2008 - 2015. Tous Droits Réservés. Les photos présentées sur ce site ne sont pas libres de droit.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !