image

Stanley (12, 13 et 25 Février 2012)

Séjour chez Kay McCallum. Visite du musée et balades dans la ville le long du littoral.

Stanley


Archipel balayé par les vents au large de l’Amérique du Sud, les Malouines recèlent une beauté sauvage rare. Les côtes sont fréquentées par un grand nombre d’oiseaux marins qui viennent lors de la période de reproduction d'Octobre à Mars. Sur les plages de sable blanc, les manchots nichent aux côtés d’énormes éléphants de mer. Au loin, les albatros glissent sans effort sur la mer. Un paradis pour la faune subantarctique que viennent découvrir les passionnés de photos animalières.

En arrivant sur place, on est d’abord surpris par l’omniprésence de l’armée. Cette dépendance britannique forme un vaste territoire maritime qui recèle de grandes richesses. Une raison suffisante à la junte militaire argentine pour envahir l’archipel en 1982. Trente ans plus tard, le conflit est toujours d’actualité et les Malouines continuent de cristalliser les tensions diplomatiques entre les deux pays.
Fouler le sol des Malouines n’est pas qu’une simple formalité. Nous atterrissons à Mount Pleasant, la base militaire qui fait office d’aéroport international une ou deux fois par semaine. A l’intérieur, nous sommes guidés comme des moutons par les militaires vers le poste de douane. Chaque visiteur est questionné sur son séjour. Partout des panneaux nous rappellent qu’il est interdit de pénétrer sur les champs de mines ou bien de ramasser des os de baleines sous peine de prison.

A la sortie de la base, direction Stanley. Stanley, 2000 habitants et capitale des Malouines. Située à l’extrême Est de l’archipel, la bourgade possède une histoire maritime riche. Avant la construction du canal de Panama, Port Stanley était une étape importante pour les bateaux qui transitèrent par le détroit de Magellan. Une escale où on réparait les navires endommagés par les violentes tempêtes des mers du Sud. Plus tard, Stanley devint un centre important de pêche à la baleine. Certains de ces grands navires, témoins de ce glorieux passé, sont toujours dans le port mais à l’état d’épaves.

A Stanley, je séjourne chez Kay McCallum, une mamie très accueillante qui tient un charmant B&B. Ambiance british : bibelots sur les étagères, moquette dans la salle de bain, et le thé et des biscuits servis à l’heure du tea-time. Si les chambres sont toutes occupées, vous aurez le droit comme moi d’aller planter votre tente au milieu de la cinquantaine de nains qui vivent dans son jardin. Son aide m’est précieuse pour organiser mon séjour. Elle connaît tout le monde, enfin tout le monde se connaît sur l’archipel. Ici, les touristes ne passent pas inaperçus.

La bourgade ressemble à un petit port perdu au Nord de l’Angleterre : des pubs, des maisons colorées, des fast-foods servant fish and chips et les fameuses cabines téléphoniques rouges, tout y est. Sauf qu’en ce dimanche, les rues sont désertes. Seul le musée est ouvert. Un joli petit musée qui retrace l’histoire passionnante de l’archipel, de sa découverte à la guerre des Malouines. On y trouve d’inestimables cartes du 18e siècle, des morceaux d’épaves comme la proue d’un navire échoué sur les côtes et on peut même lire des lettres de soldats argentins demandant de la nourriture aux habitants durant l’occupation de 1982. On lit également les récits de Charles Darwin, venu par deux fois sur ces îles en 1833 et en 1834. Pas aidé par le mauvais temps, il décrit des terres d'extrême désolation.
Le gardien du musée me laisse les clés et part vaquer à ses occupations. Me voilà tout seul dans le musée spécialement ouvert pour moi. Je prolonge la visite car dehors le temps tourne à la tempête. Demain, j’espère que la météo sera meilleure, car j’ai prévu d’aller visiter la colonie de manchots de Kidney Cove, un peu au Nord de Stanley.

Stanley Stanley
Stanley Stanley

Musée des Malouines Stanley
Souvenirs de la Guerre des Malouines.

Christ Church Cathedral

Stanley Stanley
Stanley Ouettes de Magellan

Pratique


  • Hébergement chez Kay's B&B : £25 la nuit par personne, ou £5 si vous dormez en tente (£5 supplémentaires pour le petit-déjeuner et l'utilisation de la salle de bain).

Alidade.eu Copyright © 2008 - 2015. Tous Droits Réservés. Les photos présentées sur ce site ne sont pas libres de droit.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !