image

Tiwanaku (12 Septembre 2010)

Matinée sur le site archéologique de Tiwanaku et départ pour Copacabana en début d'après-midi.

Tiwanaku


C’est sur le trajet vers Copacabana que j'écris ces quelques lignes, en observant les nuages, tantôt blancs tantôt noirs, créés par les échappements de notre bus. Le trajet est pittoresque puisque dans un colectivo, un bus local, loin des hordes touristiques. A ma droite deux jeunes boliviens, derrière moi une femme Aymara en costume traditionnel avec son enfant, devant moi une autre bolivienne et son chapeau melon, tous nous écoutons les disques vieillots du chauffeur du bus. Certains chanceux arriveront à dormir.

Le matin nous avons eu la chance de visiter seuls avec un guide le site archéologique de Tiwanaku (ou Tiahuanaco), le plus important de Bolivie. La civilisation de Tiwanaku s’imposa vers l’an 600 et domina les Andes Centrales pendant plusieurs siècles. Son règne serait le plus important de toutes les civilisations d’Amérique du Sud. Vers l’an 1200, une longue période de sécheresse aurait amené une forte pénurie et aurait précipité la chute de Tiwanaku. Les temples furent ensevelis, le site fut abandonné et le silence retomba sur l’Altiplano. L’élite fuit en direction de Cuzco et moins de trois siècles plus tard, ils fondèrent l’Empire Inca.

Le site, toujours en fouille, est dominé par la pyramide à sept degrés d'Akapana, encore en partie recouverte de terre. Au pied de cette pyramide, se trouve le temple semi souterrain. Ce temple enfoui à deux mètres sous le sol, représenterait le monde souterrain. Sur les murs, on y trouve 175 têtes anthropomorphes qui garderaient le temple.
Au Nord-Ouest, la Porte du Soleil est l’emblème de Tiwanaku. Sculptée en un seul bloc, la porte est connue comme étant le plus bel exemple de l’art Tiwanaku. Elle est couverte d’une frise représentant une divinité du Soleil entouré de 48 figures (32 effigies avec visages humains et 16 avec têtes de condor). Certains pensent qu’il s’agirait d’un calendrier astronomique.
Les monolithes qui rappellent les statues de l’île de Pâques sont d’autres exemples de grande maîtrise de taille de pierre. Sur le monolithe de Ponce, les détails permettent même de distinguer les chevilles et la colonne vertébrale. Celui situé au centre du temple semi souterrain, représenterait Viracocha qui était décrit comme un homme blond et barbu au teint clair. Les conquistadors entendirent dire qu’il avait conquis le pays en venant du Nord, et qu’il s’enfuit plus tard par la mer après avoir subi une défaite écrasante. D’après Thor Heyerdahl, il atteignit la Polynésie où d’anciennes légendes parlent de lui sous le nom de Kon Tiki. C’est d’ailleurs pour défendre cette thèse que l’explorateur se lança en 1947 dans la traversée du Pacifique sur un radeau de balsa baptisé Kon Tiki.

Tiwanaku Tiwanaku

Tiwanaku Tiwanaku
Porte du Soleil et temple semi souterrain.

Tiwanaku Tiwanaku
Détails anatomiques sur le monolithe de Ponce.

Tiwanaku
Monolithe de Ponce.

Lac Titicaca


Le plus haut lac navigable est en vue, le lac Titicaca. Tout le monde descend, enfin quelques personnes descendent car nous arrivons à un détroit qui sépare la « terre ferme » à une presqu’île bolivienne.
Large de 800 mètres, le détroit de Tiquina relie les deux parties du lac. Ici, des barques assurent le passage des véhicules et des voyageurs qui veulent éviter de faire le tour par le Pérou.

Il faut apparemment acheter un ticket (1.5 bol) pour la traversée. A peine descendus que le bus se dirige sur une barge et les voilà partis. De notre côté, le ticket acheté nous permet de traverser plus en « sécurité » sur un petit bateau à moteur. C’est en observant le bus et sa barge dériver que nous nous rendons compte du courant incroyable à cet endroit. Ce n’était pas une si mauvaise idée que de prendre ce bateau.
A peine arrivé, le bus redémarre en trombe, sans nous, mais avec nos sacs à l’intérieur. Pas le temps de cogiter, nous courrons à sa poursuite et quelques mètres plus loin, il s’arrête pour laisser monter les autres passagers. Ouf ! A l’intérieur le disco a laissé place à la douce musique andine.

Lac Titicaca Lac Titicaca
Lac Titicaca Le détroit de Tiquina.

Pratique


  • Départ du bus pour Copacabana toutes les heures depuis le cimetière (3h30, 15 Bolivianos).

Alidade.eu Copyright © 2008 - 2015. Tous Droits Réservés. Les photos présentées sur ce site ne sont pas libres de droit.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !